Anniversaire de l’Agenda 2030

Le 20 septembre 2019, le Ministère de la transition écologique et solidaire organisait l’anniversaire des 17 Objectifs de développement durable (ODD), adoptés à l’unanimité par les 193 États membres des Nations Unies le 20 septembre 2015 dans le cadre de l’Agenda 2030. 

Le Groupe Enfance, particulièrement engagé à sensibiliser et à mobiliser décideurs publics et société civile sur le lien entre ODD et droits de l’enfant, était présent à l’événement où il a sollicité plusieurs intervenant-e-s sur cette question. 

La matinée a été introduite par la Ministre de la transition écologique et solidaire, Madame Elisabeth Borne, qui a rappelé l’urgence de réagir pour atteindre les ODD d’ici 2030, et affirmé que l’écologie était la priorité de l’État. Se sont ensuite succédées plusieurs personnalités telles que Rémy Rioux, directeur de l’AFD, qui a appelé à un investissement complémentaire à l’aide publique au développement, laquelle « ne peut suffire à financer les ODD », ou encore Jennifer de Temmerman, députée du Nord investie dans la sensibilisation de ses homologues aux ODD et à l’origine de la création d’un groupe d’étude dont l’objectif est d’établir une méthodologie pour analyser les lois au prisme des ODD.

Elisabeth Borne, Ministre de la transition écologique et solidaire

Si l’on peut regretter que la question des droits humains – et des droits de l’enfant en particulier – était absente des interventions de ce début de matinée, le sujet de la jeunesse a néanmoins pour sa part été évoqué, plusieurs intervenant-e-s rappelant le rôle que les jeunes jouent dans la mise en place des ODD. Ainsi, François Taddei, co-fondateur du Centre de Recherche Interdisciplinaire, a plaidé pour une transformation du système éducatif et Agnès Langevine, vice-présidente de la région Occitanie, a partagé l’initiative qui permet aux habitant-e-s de sa région de s’exprimer sur les questions de développement durable dès l’âge de 15 ans.

C7 2019 : les droits de l’enfant au cœur de la lutte contre les inégalités

Du 1er au 3 juillet 2017 s’est tenu le Sommet du Civil 7 (C7), groupe d’engagement composé de représentants de la société civile et des acteurs de la solidarité internationale des États membres du G7 ayant pour objectif de porter les recommandations des acteurs non-étatiques dans le cadre des processus de négociation du G7.

S’inscrivant dans le cadre de la présidence française du G7 qui a fait de la lutte contre les inégalités sa priorité, le C7 était coordonné par la plateforme des ONG de françaises de solidarité internationale Coordination Sud. 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est unnamed.jpg.Le 3 juillet, la matinée du C7 s’est organisée autour de trois tables rondes consacrées à la problématique des inégalités mondiales dans les secteurs de la santé et de l’éducation, avec le souci d’une prise en compte transversale du genre et du droit des enfants.

C’est dans ce cadre qu’est intervenu le Groupe Enfance, qui a rappelé l’urgence à se mobiliser et à investir dans les droits de l’enfant, incontournables pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD) d’ici 2030. 

Joëlle Sicamois, membre du comité de pilotage du Groupe Enfance et directrice de l’ONG Un Enfant Par la Main, a ainsi rappelé que « chaque enfant a droit à une éducation gratuite et de qualité, pierre angulaire pour la lutte contre les inégalités ». Elle était entourée, à l’occasion de cette table-ronde, de Marie-Ange Saraka-Yao, Directrice des financements de Gavi, l’Alliance du Vaccin, Salima Namusobya, Directrice exécutive de l’Initiative for Social and Economic Rights -ISER- (Ouganda), Agnès Soucat, directrice de la gouvernance et du financement des systèmes de santé à l’OMS, et Christopher Castle, Chef de la Section de la santé et de l’éducation de l’UNESCO.

L’exposition “Objectif Enfance” à l’Assemblée Nationale

Du 19 au 26 novembre 2018, l’exposition Objectif Enfance s’est installée à l’Assemblée Nationale.

Richard Ferrand, président de l’Assemblée Nationale et Maud Petit, députée du Val-de-Marne, ont inauguré l’exposition. Après une visite guidée, Isabelle Moret, Directrice Générale de SOS Villages d’Enfants France, ONG cheffe de file du Groupe Enfance, et Joëlle Sicamois, Directrice Générale de l’ONG Un Enfant par la Main, membre du Groupe, ont rappelé les objectifs de cette exposition et adressé des recommandations aux parlementaires venus pour l’occasion.

X